La 5G en France et les opérateurs alternatifs

Le lancement de la 5G a eu lieu le Mercredi 18 novembre 2020 en France, une première étape dans la nouvelle ère de la connectivité.

La 5G va permettre, synthétiquement, de créer de nouveaux cas d’usages : des réseaux à très haut débit mobile, permettre des communication type-machine massive en offrant une meilleure scalabilité, la génération de communication en temps réel pour exploiter notamment les chaines de production, la segmentation du réseau ou encore l’Edge computing.

Ces nouveaux usages vont s’accompagner de nouvelles tendances à la tarification. Les opérateurs n’ont pas réellement communiqué sur les prix qui seront appliqués. Ci-dessous, le tableau représente la synthèse des tarifs qui sont déjà appliqués en Europe là où la 5G est déjà commercialisée. (Source sia-partners.com)

Dans le monde d’après les opérateurs de services vont, une nouvelle fois, jouer un rôle central.

5g pricing

Réviser le modèle de monétisation

Contrairement à la 4G, l’adoption des de la 5ème génération est plus lente. Très peu d’appareils supportent cette nouvelle technologie. La 5G va également représenter un surcoût pour les utilisateurs en plus de l’achat de nouveau devices de dernière génération. La monétisation à l’usage de consommation de données sera peut-être à revoir en ciblant les nouveaux cas d’usages et en créant des modèles dédiés à ces cas.

Revoir son positionnement

Lorsque l’on dit nouveaux usages, nous entendons une nouvelle place dans l’écosystème. Certains opérateurs vont se concentrer dans leur rôle de fournisseurs de connectivité. Pour se faire, il faudra appliquer un modèle offrant d’avantages de services. Que ce soit pour le B2B que le B2C. les offres se baseront sur les qualités de services et des prix variants selon les besoins et le budget de chacun. Attention, il faudra être pédagogue vers l’utilisateur final afin qu’il saisisse la valeur réelle de l’offre à laquelle il souscrira.

D'autres opérateurs verront que le 5G permettra de créer une verticalité dans les solutions intégrées chez leurs clients et apporteront un autre son de cloche au débat. Sans pour autant créer eux-mêmes les applications et les offres, les opérateurs pourront multiplier les partenariats et ainsi monétiser. Ces partenariats se feront en étroite collaboration avec les opérateurs de services déjà rompus à cette proposition de valeur verticale. Les partenariats pourront prendre les formes classiques d’un fournisseur d’accès à la solution (simplifier l’offre) ou bien de créateur de solution (en proposant des produits et services groupés par exemples). Le marché des opérateurs télécoms alternatifs et opérateurs de services (clouds, managés…) va accéder à nouvelle étape et renforcer son lien de proximité avec les leurs clients.

La 5G est prometteuse et les opérateurs historiques auront besoin des opérateurs alternatifs pour exploiter pleinement le potentiel commercial de leur nouveau réseau.

Inscription newsletter